Deux études soulignent l’efficacité de la vape dans le sevrage

Coup sur coup, une étude allemande et une autre réunissant des chercheurs de diverses nationalités viennent confirmer l’efficacité de la vape dans le sevrage tabagique. Un fumeur aurait ainsi jusqu’à 7 fois plus de chances d’arrêter le tabac avec la cigarette électronique qu’avec toute autre solution.

Deux études soulignent l’efficacité de la vape dans le sevrage

L’efficacité de la vape dans le sevrage tabagique est-elle encore à prouver ? Il faut le supposer, à en juger par le silence édifiant des pouvoirs publics. Cela tombe bien, deux équipes de chercheurs viennent de publier les résultats de leurs travaux qui renforcent encore la légitimité de la cigarette électronique. De quoi accélérer enfin la prise en compte du vapotage dans le cadre de la lutte contre le tabagisme ?

La première étude a été menée en Allemagne. Publiée dans la revue médicale Deutsches Ärzteblatt International, elle a consisté à suivre 2 740 fumeurs de 14 à 96 ans et a été conduite de 2016 à 2021. Il s’agissait de comparer l’e-cigarette avec les autres méthodes de sevrage, comme les thérapies de remplacement de la nicotine mais aussi l’arrêt sans autre aide.

Résultat : ceux qui ont privilégié la vape ont 1,78 fois plus de chances d’arrêter de fumer, en moyenne, que ceux qui n’ont bénéficié d’aucun soutien. La vape nicotinée se révèle même 2,34 fois plus efficace que l’arrêt sans substitut, selon l’étude. Face à d’autres méthodes de sevrage, comme les gommes à mâcher, les vapoteurs ont 1,46 fois de plus de chances d’en finir avec la cigarette.

Jusqu’à 7 fois plus de chances d’arrêter avec la vape quotidienne

La seconde étude a été menée par 19 chercheurs de diverses nationalités et a été publiée dans la revue Addictive Behaviors. Elle porte sur 3 516 fumeurs australiens, anglais, canadiens et américains, entre 2016 et 2018.

« Les participants qui ont commencé à vapoter et qui ont continué à le faire quotidiennement ont été près de sept fois plus susceptibles d’arrêter de fumer que ceux qui n’ont pas essayé de vapoter », concluent les auteurs. Une vraie différence, qui démontre l’impact du vapotage dans le cadre du sevrage tabagique.

Parmi les autres études qui soulignent l’efficacité de la vape, on peut également citer celle de Public Health England qui met en avant un taux de succès estimé entre 59,7 % et 74 %. En Australie, des chercheurs évoquent une efficacité moyenne de 96 % pour la vape par rapport à l’arrêt sans aide.

Ces articles pourraient vous intéresser


Warning: Undefined variable $current_cat in /home/clients/754f6fc4f860dc58249a6e14e475547c/sites/e-cigmag.com/wp-content/themes/ecigmag/single.php on line 162